Quelles différences entre chaussures de rugby et de foot ?

Il fut un temps où le rugbyman devait parcourir les rayonnages de foot pour se chausser.

Ce temps est révolu. Les grandes marques comme Adidas, Gilbert ou Canterbury développent des chaussures spécifiquement conçues pour les rugbymen.

Néanmoins, ces marques se sont surtout concentrées sur les chaussures à crampons vissés et les modèles hybrides. Donc, le rugbyman en quête d’une chaussure à crampons moulés pourra encore lorgner sur les rayonnages de football.

Pourquoi ? Le marché de la chaussure de rugby moulée n’est pas encore assez important pour que lui soient consacrés des budgets en recherche et développement…. et ce malgré le réchauffement climatique (!)  et le développement des terrains en herbe synthétique

Au football

Les deux principaux critères de choix concernent la surface sur laquelle vous allez jouer et la qualité de la tige:

  • La surface :  sur terrains secs ( herbe naturelle ou synthétique), on optera pour les semelles FG ( Firm Ground ) avec crampons moulés ou pour des semelles HG ( Hard Ground ) dotées de multi crampons très courts en caoutchouc.  Sur terrain gras on choisira les semelles SG ( Soft Ground ) munies de crampons vissés en aluminium.
  • La tige : les dessus des chaussures de football sont soit en synthétique (chaussures résistantes et moins chères), en microfibre, plus légère, ou en cuir, plus souple et confortable.

Au rugby

On retrouvera la surface de jeu et la tige comme critère mais on ajoutera le poste du joueur.

  • La surface :  sur terrain gras, on optera pour des semelles SG en huit crampons (plutôt pour les avants) et en 6 crampons (plutôt pour les arrières). Les chaussures moulées seront privilégiées pour les terrains secs et synthétiques. Les chaussures hybrides, comme leur nom l’indique, pourront être utilisées sur l’une ou l’autre des surfaces.
  • La tige : Tige synthétique ou cuir comme au foot. Néanmoins au rugby,  certaines chaussures ont une tige plus technique pour les botteurs.
  • Le poste : certaines chaussures possèdent des spécificités liées au poste du joueur comme pour le botteur ou avec le nombre de crampons comme l’on vient de le voir. Il existe également des chaussures montantes qui prennent la cheville ou des chaussures à bout dur pour protéger les orteils dans les mêlées.

Il n’y a donc plus beaucoup de chaussures communes aux deux sports. Si l’on excepte les chaussures à six crampons en aluminium et les chaussures moulées. On imagine mal un footballeur jouer avec une chaussure coquée ou 8 crampons !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *